Le jardin

Le jardin se trouve sur St Barthélémy de Vals dans la drome des collines a 30 km au nord de Valence.

C’est une terre d’alluvions ,un bout de terre sur de l’eau, une terre qui ne souffre pas de sécheresse…

J’avais voulu nommer les deux éléments nécessaires à toute vie : la Terre et l Eau pour caractériser ce jardin. Aujourd’hui, quelques années plus tard, je ressens le besoin d honorer ce lieu en le rebaptisant :

                            Les Jardins de l’Emeil

opale 002

 

L’Emeil, petit ruisseau qui borde le jardin au nord et au sud, c ‘est Lui qui arrose, nourrit et enchante plantes, arbres,animaux et les hommes , petits et grands !

C’Elle aussi qui lave les légumes de vos paniers…

Ce lieu est devenue une petite communauté, d abord de plantes, puis des animaux sont venus s’y installés. Mon chat Coca qui me suit de près ,et puis les abeilles , ces petits Etres plein de soleil sont arrivés , ce sont Elles qui permettent aux fleurs de devenir des légumes…Et puis il y a Opale, ma jeune anesse  , qui ravit tout le jardin de sa présence, moi la première !  Ensuite Fanette est apparue, une toute jeune anesse, elles ne se séparent plus . Et enfin le poulailler s’est développé, et maintenant il y a une trentaine de poules qui chantent , picorent,et offrent des oeufs !

Un jardin vivant est un jardin en mouvement. La friche boisée est devenue un jardin potager, c’est aujourd’hui une communauté de plantes, d’arbres et d ‘animaux  . Je ne saurai assez remercier tous mes Amies et Amis qui ont oeuvrer pour que ce lieu qui n ‘était qu’un reve un jour, soit devenue une réalité aujourd’hui. Merci de tout coeur d avoir cru en ce lieu, de l avoir aimé, et de m avoir soutenue dans les moments peu confortables …

Je ne nommerai qu’une personne , c ‘est lui le premier qui m a aidé a y croire, merci a mon ami Maurice Gardon…

Voila, c’est aussi une communauté humaine …

« Tout parle.Et maintenant , homme,sais tu pourquoi tout parle? Ecoute bien

C’est que vents,ondes,flammes,arbres,roseaux,rochers,tout vit !Tout est pleins d ‘ames »                                                                                 Victor Hugo

Bref historique  de ce jardin

C’était en rampant la première fois que j’accédais à la parcelle, des bambous en limitait l’accès,sauvagement.

Cela faisait une trentaine d’années que le pied de l’homme n’avait pas foulé ce sol. Autant vous dire que le coté sauvage m’a tout de suite plu ! Aucun produit chimique n’est venu polluer cette vie microbienne . Ce lieu regorge également de bêtes de toutes sortes , volantes,rampantes,sautantes,gambadantes…témoins d’une biodiversité riche , préservée

Nous sommes en hiver 2010

300.JPG

 

001.JPG

Et voici le jardin,aujourd’hui


Laisser un commentaire